Titre: Archéologie en cours. 1995.

J’ai été toujours  intéressé par la technique de la gravure, pour une raison en particulier, la part de hasard inhérente à cette technique.

Elle peut être une technique longue et laborieuse, dont le resultat apparaît seulement après l’impression.

J’ai donc élaboré cette technique en travaillant à partir d’une photocopie en noir et blanc et en utilisant du trichloréthylène (que je ne conseille à personne, cette substance présente dans les peintures synthétiques est toxique et suspectée d’etre cancérogenes).

C’est une gravure instantanée : la substance fond et sédimente l’encre sur le papier.

Les formes que j’ai choisies deviennent les croquis pour des sculptures qui seront composées de différents matériaux .

Les pieds ou les jambes de soutien sont en pierre de taille, primaires et délibérément bruts, comme l’étaient les pointes de lance taillées par nos ancêtres, et soutiendront une image virtuelle éthérée, comme un hologramme.